Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

We Are One


Comment le PSG peut-il gagner la Ligue des Champions ?

Publié par Théo Duchet sur 16 Octobre 2015, 16:22pm

Catégories : #Ligue des Champions

Comment le PSG peut-il gagner la Ligue des Champions ?

Renforcé par l'arrivée de Di María cet été, le PSG semble plus que jamais armé pour ramener la "Coupe aux grandes oreilles" dans la capitale. Mais remporter une Ligue des Champions ne se fait pas en un claquement doigt et en liquidant des millions. Alors quels seront les ingrédients nécessaires à cette quête du Graal ?

 

Pour commencer il ne faudra pas brûler les étapes, donc impressionner l'Europe, envoyer un message fort aux grandes écuries dès la phase de poule. Cela tombe bien puisque que Paris a dans son groupe l'adversaire idéal : le Real Madrid, club le plus titré de l'histoire de la compétition avec 10 trophées à son palmarès. Ainsi, les Parisiens auront l'occasion de prouver qu'il faudra compter sur eux cette saison en Ligue des Champions. Mais cette année il sera nécessaire de faire un résultat à Bernabéu en plus de l'importer à domicile. En effet, depuis son retour dans la compétition, le PSG a affiché ses limites lorsqu'il s'agissait d'affronter les grosses équipes à l'extérieur, que ce soit en phase de poule (défaites à Porto, Lisbonne et Barcelone) ou en quart de finale (nuls à Barcelone et à Chelsea puis défaite à Barcelone), les Parisiens ne se sont jamais imposés à l'extérieur face à un grand d'Europe. Un match référence dans l'antre du géant madrilène permettrait avant tout d'aller chercher la première place du groupe A si importante en huitièmes de finale (match retour à domicile, prétendants au titre évités en général), mais aussi de prendre confiance, de bomber le torse avant les phases finales et de prendre conscience que le sacre n'est pas qu'un doux rêve mais bien un objectif dans les cordes du club de la capitale. De ce fait, il serait intéressant pour les Parisiens d'aborder la double confrontation prochaine face au Real Madrid (match aller le 21 octobre et match retour le 3 novembre) comme un match éléminatoire.

Ensuite, il sera nécessaire de boucler le championnat le plus tôt possible en maintenant l'écart creusé avec ses principaux concurrents dans cet excellent début de saison (7 victoires et 2 nuls, 8 points d'avance sur Lyon, 10 sur Monaco et 15 sur l'OM). Ecœurer ses principaux rivaux le plus tôt possible permettrait à Laurent Blanc d'accorder plus facilement du temps de jeu aux habituels remplaçants, ce qui leur permettrait de prendre confiance et de progresser. De ce fait, si l'un des joueurs du onze type venait à manquer pour certaines échéances de fin de saison, son remplaçant serait plus apte à le suppléer. Les quarts de finale de la saison dernière face au FC Barcelone avaient été marqués par de nombreuses blessures et suspensions (match aller : Ibrahimović, Motta, Verratti, Luiz, Aurier ; match retour : Motta, Silva, Aurier), Laurent Blanc avait alors décider de faire confiance à Cabaye, Van der Wiel (aller et retour), Rabiot (aller) et Marquinhos (aller et retour). Ils n'avaient pas réussi à apporter ce que l'on attendait d'eux, et ils ont sombré avec le reste de leur équipe face aux Blaugrana (5-1 au score cumulé). Dans le cas où le championnat se corserait, délaisser l'une des deux coupes nationales serait une solution à envisager sérieusement. Effectivement, le fait de figurer sur tous les tableaux la saison dernière avait réservé un calendrier extrêmement chargé en avril pour le Paris SG, avec pas moins de huit matchs au programme, dont le Classique à Marseille, une demie-finale de Coupe de France contre Saint-Etienne, la finale de la Coupe de la Ligue contre Bastia et la double confrontation contre le FC Barcelone. Cela éviterait une usure physique certaine avec une accumulation incroyable de matchs en l'espace de deux saisons, sachant que Paris a disputé 60 matchs toutes compétitions confondues en 2014-2015.

On peut aussi souligner l'importance de Thiago Motta, avec qui le staff parisien devra être aux petits soins tout au long de la saison. En effet, le milieu italien est un élément indispensable à la réussite du PSG dans les grands rendez-vous, de part son expérience, son vice, sa technique, sa sérénité, et surtout par sa qualité de relanceur et de premier fer de lance des attaques parisiennes. Son absence contre le Barça la saison dernière avait été remarquée par l'insuffisante de Yohan Cabaye à son poste de milieu défensif. Il sera donc important de faire confiance à Rabiot et Stambouli au cours de de la saison pour remplacer l'ancien Intériste. De plus, Motta est aussi réputé pour ses blessures récurentes, donc le ménager régulièrement va dans le sens de la logique, puisqu'à 33 ans l'ex-catalan arrive à une période de sa vie où la récupération est plus longue.

Enfin, les deux principales recrues de l'été, Angel Di María et Kevin Trapp, seront très attendues et devront confirmer tous les grands espoirs placés en elles. Le premier cité aura certainement le plus de pression à cause de son prix (63 millions d'euros) et un palmarès et un passé récent importants : vainqueur de la Ligue des Champions en 2014 avec le Real Madrid de Carlo Ancelotti dont il fut l'une des pièces maîtresses, il est le joueur qui a mené l'Argentine jusqu'en finale du mondial brésilien et de la Copa América cet été avant de rater à chaque fois la finale sur blessure. L'ex-Mancunien devra apporter de la verticalité et de l'imprévisibilité qui ont manquées la saison dernière au PSG lorsque les joueurs se heurtaient à des équipes regroupées en défense, mais aussi contre Barcelone quand la formation de Laurent Blanc n'arrivait pas à inquiéter son adversaire offensivement. Toutefois, il faudra être particulièrement attentif à son état de forme physique, car l'Argentin avait vu son temps de jeu énormément réduit en 2015 à Manchester où il était en froid avec Louis van Gaal. De plus sa préparation estivale a été compromise par son transfert qui a traîné en longueur, le privant de la tournée mancunienne aux Etats-Unis. Malgré tout, son début de saison convainquant (3 buts et 3 passes décisives en 8 matchs TCC) pousse à l'optimisme. Quant au portier allemand, il devra se montrer plus décisif que l'a été Salvatore Sirigu, son concurrent au poste de gardien n°1, au cours de ses quatre annnées dans la peau de gardien titulaire. Il est notemment réputé pour son jeu au pied qui doit permettre aux hommes de Laurent Blanc d'évoluer plus haut sur le terrain à l'image du Barça avec Valdes dans le passé puis Ter Stegen l'an dernier. Mais il devra surtout être plus efficace sur sa ligne que le portier italien, qui avait terminé la phase des quarts de finale avec le plus faible taux de tirs cadrés arrêtés chez les gardiens de but. Hormis un match cauchemardesque contre Bordeaux au Parc des Princes où il commet deux erreurs incroyables permettant aux Girondins de revenir deux fois au score et d'obtenir le match nul alors qu'ils avaient terminé le match à 10 contre 11, l'Allemand s'est montré très rassurant sur les ballons aériens et a réalisé un match de grande classe contre l'OM en sortant notemment un penalty lorsque son équipe menait 2 buts à 1.

Dans une Ligue des Champions où les Espagnols seront en force avec cinq clubs en lice (FC Barcelone, Real et Atlético Madrid, Valence CF et FC Séville), avec des Anglais dopés par les millions générés par les droits TV faramineux de la Premier League, où le Bayern Munich reste toujours aussi monstrueux (12 victoires en 12 matchs TTC en ne comptant pas la Supercoupe d'Allemagne perdue aux tirs au but face à Wolfsburg), le PSG devra frôler la perfection pour décrocher le Graal. Pour cela, il faudra que le club de la capitale puisse s'appuyer sur sa colonne vertébrale Silva - Motta - Ibrahimović et sur ses deux principales recrues de l'été : Di María et Trapp. Mais il s'agira aussi de bien gérer un calendrier qui s'annonce de nouveau très chargé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
PSG gagnera cette année !! Bon article !! S10 P7 T7 en force
Répondre
J
Bravo interessant avec l'importqnce que tu accorde a thiagi motta la question dd son futur remplacement est interessante
Répondre
M
Tres bon e article
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents